Il y a un mois, nous enterrions Missy - en grandes pompes - car c'était le 11 novembre, et sur la place du village, la sonnerie aux morts retentissait. Peut-on mieux rêver dans une vie de chat ?

Désormais, je conjugue le verbe anglais "to miss" dans tous les sens.


Ma belle petite Missy nous a quitté, s'est endormie dans le panier dans lequel elle avait mis bas. Lorsqu'elle est sortie de la cage dans laquelle je l'avais conduit chez le véto, j'ai halluciné, car Murielle venait de me dire :" les animaux essaient toujours de retrouver leurs coins préférés pour mourir." Missy n'a plus quitté ce panier et s'en est allée sans gémir. Inutile de dire que je suis restée avec elle.

Mais que s'est-il donc passé ? Pendant les vacances, je l'avais même trouvé un peu grasse, elle la maigrichonne.

En fait, comme nous avons beaucoup voyagé depuis juin, début juillet, lorsque nous sommes rentrés du Pays de Galles et avions eu notre surprise en forme de chatons abandonnés, Missy manquait à l'appel. Peu après, dans la nuit, Smokey était revenue avec elle.

Missy faisait beaucoup d'allers retours, mais où ?  puis, voyant qu'on ne partait pas, elle est restée pendant les vacances, a retrouvé son transat jaune; mais continuait à sortir la nuit. J'ai pensé qu'elle pouvait être jalouse de cet arrivage de chatons ! Pourtant là, vous pouvez constater qu'elle mangeait avec eux - et sans souffler - ce qui n'est pas le cas de Bianco ...

IMG_8137

Lors de notre dernier voyage - qui mérite encore un post - pas de Missy. Véro notre fermière préférée qui s'occupe des chats, m'assure qu'elle n'a vu qu'un seul chat noir pendant notre absence. Elle me dit qu'elle a maintes fois constaté qu'un de mes chats noirs revenait de la rue voisine. Puis, elle me prévient qu'une dame de cette rue a recueilli un petit chat noir et me demande d'aller regarder si ce ne serait pas Missy.

Bingo, vous auriez dû voir ma tête : Missy se prélassant au soleil de la terrasse dans un transat chez des gens inconnus ! Je l'ai appelée et elle est venue immédiatement. Ces braves personnes adorent les animaux et c'est un vrai paradis animalier chez eux, sans pousser à l'excès, toutefois. Ces gens ont été surpris quand même d'apprendre que ce "jeune" chat avait bien entre 11 et 13 ans, était stérilisée et n'avait plus qu'une dent ! Eux qui s'apprêtait à le faire stériliser.

Bon, Missy me suit et nous rentrons à pied, elle et moi - chacun sur ses pattes, je veux dire. Le soir, elle est repartie. et ce gentil manège a duré 2 mois. J'allais la rechercher, elle repartait. Je l'ai tenue enfermée, elle la chatte de rue ! Mais rien n'y fit, elle adorait être là-bas ! J'ai été la voir un lundi, elle semblait bien amaigrie, mais en bonne forme. Et elle n'est pas rentrée de la semaine. Là-bas, elle recevait du lait à profusion, du pain dans du lait, et des morceaux de viande + des croquettes. Je savais que ces gens avait craqué. J'avais bien remarqué que lorsqu'elle dormait sur le vieux drap dans la chambre d'amis, elle perdait du sang - et lorsque j'ai essayé de voir où, Missy s'enfuyait - bien sûr !

Le dimanche après ce lundi, début novembre, le fils de ces gens est venu me chercher car Missy allait mal, elle ne mangeait plus. Je l'ai donc ramenée et enfermée. A la fine pointe de l'aube du lundi, j'étais été chez le véto avec elle, qui m'a confirmé qu'il n'y avait pas grand chose à faire, vu les analyses d'il y avait 3 ans : diabète et insuffisance rénale. Il a remarqué que sa dernière dent était complètement pourrie et l'a enlevée. L'infection de cette dent a largement contribué à détériorer son état, ce que je n'ai pu remarquer avec toutes ces absences. Pas question de la mettre sous perfusion, elle était trop faible pour supporter une dose pour l'endormir. J'ai donc essayé la méthode douce, mais Missy refusait tout. Je lui donnais régulièrement de l'eau améliorée. Mais Missy retournait dans sa cage. 

Je crois qu'elle s'est offert un beau dernier trimestre, au milieu de gens présents qui aiment aussi les animaux, au milieu d'autres animaux : chèvres, chevaux, lapins et l'autre chat de la famille. Elle, la chatte de rue, vraie "représentante de commerce" comme disaient ces voisins, faisait toutes les chapelles de la rue...

Elle aura vécue 6 ans et demie parmi nous, elle était devenue la dominante de la maison, pendant des années elle ne m'a pas quitté d'une semelle, me suivait des yeux partout, et j'étais contente de la voir enfin prendre un peu d'indépendance. Je pense que c'est le premier chat avec lequel j'ai été en totale osmose.

Alors Missy, miss me ! ma MissyChipie ! ma Missy Speedy ! tu nous as quitté trop vite !

IMG_4899IMG_1421  IMG_2262IMG_6621

Missy a toujours su choisir ses sièges !

IMG_2613

ces deux-là nous ont quitté cette année :

IMG_2399 IMG_2401

Sherkan & Missy

Pendant ce temps, j'ai continué à tricoter, crocheter, mais cela fera partie d'un post plus adéquat.

Désolée pour ce triste post, mais je voulais un adieu pour cette vadrouille de Miss !

http://user.xmission.com/~emailbox/animate/acat_walk.gif

Ce clip illustre très bien la façon de se déplacer qu'avait Missy...

A bientôt